La maniguette ou graine de Paradis

La maniguette ou graine de Paradis

Prisée à la fin du Moyen Age , elle n’est plus guère utilisée qu’en Afrique dont est originaire cette fleur.
 
Du 13 au 15e siècle, les graines de Maniguette furent importées depuis la cote de Guinée vers l’Europe en grande quantité donnant alors son nom à la cote du poivre. Les caravanes traversaient le Sahara vers la plaque tournante du commerce et de la piraterie en Méditerranée : Tripoli pour se déverser sur les tables européennes et notamment françaises qui en étaient friands. Sa saveur piquante et son faible coût expliquent sa notoriété face au poivre indien (le poivre long) importé à l’époque à un prix exorbitant.
Quelques explications sur le nom maniguette...
Maniguette, Malaguette, Poivre de Guinée, graine de Paradis et Aframomum melegueta : tous désignent notre petite graine au goût à la fois si piquant et raffiné.
Si Malaguette (et sa version moderne de maniguette) provient sans doute d’un mot d’origine portugaise melegeta, et que la côte du poivre (cote de Guinée) dû son nom à la maniguette, l’origine du terme de graine de Paradis employé au Moyen-Age ne doit rien à l’histoire ni à la géographie.
Réputée aphrodisiaque par les populations africaines locales, la maniguette n’est pas sortie de ses frontières naturelles avant que le commerce transsaharien ne soit développé par les marchands des grands empires musulmans de la fin du Moyen-Age. Situés idéalement entre les épices de l’Inde et les consommateurs européens, les marchands arabes n’eurent pas de mal à imposer la Maniguette comme un substitut au poivre dont le prix explosa à la fin du Moyen-Age face aux nombreuses taxes perçues par les pays qu’ils devaient traverser avant d’arriver en Italie.


Pourquoi la maniguette se nomme aussi "graine de Paradis"
Nous savons que l’origine de la Maniguette est restée un moment mystérieuse.
 
Il y a fort à parier que les commerçants, souhaitant protéger leur source de revenus s’abstinrent de livrer le secret de l'emplacement de cette plante. On trouve même des représentations d’explorateurs à la recherche de la maniguette en plein combat avec des animaux mythologiques. Oui, on allait sans doute chercher ces graines "au Paradis" ! Difficile à contredire quand on connait l’immense incertitude qui règne sur le sujet à l’époque quand à la localisation géographique du paradis terrestre :
 
« Je ne trouve ni n'ai jamais trouvé dans les livres des Latins ou des Grecs quelque chose de prouvé sur le site de ce Paradis terrestre : je ne vois rien de certain non plus dans les mappemondes. »
Christophe Colomb (lettre aux monarques espagnols datée d’Haïti en 1498)
 

La découverte des origines de la Maniguette et la chute progressive du cours du poivre au 16e et 17e siècle seront responsables de sa lente désaffection.


La maniguette, comment l'utiliser
On redécouvre depuis peu cette épice.
 
Piquantes comme du poivre, les graines provenant de la maniguette peuvent être utilisées entières (soupes, vins épicés) ou moulues (fameux avec de la fleur de sel sur les grillades et les brochettes).
 
Pour la réduire en poudre, utilisez un robot ménager.


logo_paiement