Sel viking - mélange

Moultes recherches nous ont été nécessaires pour vous faire cette proposition de sel viking historique aux notes puissantes et fumées. Un retour aux sources sensoriel et gustatif...

Plus de détails

3,50 €

  • Sachet tissu
  • Sachet zip (+0,30€)
  • Boite métal (+2.50€)
  • 100g



Ingrédients  sel marin, sel fumé danois, oignon séché, curry, poivre noir
Types de cuisine Cuisine Végétarienne, Cuisine Médiévale / Historique
Par plats Barbecues / Marinades, Poissons, Sauces, Viandes, Légumes / Féculents
Familles Epices Nouveautés, Sels et Poivres, Toutes les épices
Conditionnement(s) Trois types de conditionnement proposés : sac en tissu, sachet zip ou boite en fer.
Quantité Quelques pincées à 1 c. à soupe selon les recettes.
Durée de conservation Pour une conservation optimale (durant 2 à 3 ans), gardez votre épice dans un emballage opaque.


Ingrédients du sel viking :

sel marin, sel fumé danois, oignon séché, curry, poivre noir

Saveur du sel viking :

puissante, fumée avec une pointe de curry et des notes chaudes de poivre

Conseils d’utilisations du sel viking :

VIDEO : Recette de saumon Gravlax au sel viking  

Cette recette redécouverte récemment est un héritage des guerriers vikings. Le sel viking s’utilise dans les plats traditionnels norvégiens: saumon, truite, morue, gibier. Plus généralement, il parfume les poissons, viandes blanches et légumes. Il s’associe très bien aux œufs : brouillés, au plat, omelette... Il sublime les plats mijotés : ragoûts, pots au feu. Il va bien avec les soupes, les barbecues et les pommes de terre qu’elles soient sautées, rôties, ou en gratin dauphinois.
Petite recette sympa de beurre salé viking : faites ramollir du beurre, ajoutez-y quelques pincées de sel viking selon goût et napper vos préparations avant cuisson (par exemple verser sur des darnes de saumon avant de les enfourner).

Quantité :

quelques pincées avant cuisson ou à saupoudrer directement dans les plats selon goût.

En savoir plus sur le sel viking :

Curry et poivre chez les Vikings ? La route des épices au Moyen-âge évoque une voie d’est en ouest entre l’Asie et l’Europe. Mais tandis que de nombreux peuples jalonnent cette immense voie commerciale, un seul d’entre eux aura réussi l’exploit de tisser un réseau nord-sud entre Saint-Pétersbourg et Bagdad : les Vikings !
Partant de Ladoga (proche de l’actuelle Saint-Pétersbourg), les marchands en provenance de Suède alternaient navigation fluviale sur la Volga, portage (continuer son chemin par la route pour éviter un obstacle sur la voie fluviale)... et parfois chameau !  Pendant l’ère viking (793 – 1066), les marchands et guerriers scandinaves sont bien connus pour leurs guerres vers l’Ouest (découverte du Groenland, raids en Irlande et Angleterre, siège de Paris en 885). Mais c’est depuis l’ère romaine (IIe siècle apr. J.-C.) que les Vikings commercent activement. S’établissant pendant plusieurs mois dans des petites villes,  ces comptoirs commerciaux voient s’échanger fourrures, bois, ambre, ivoires, armes et épices. Les offensives de l’empire franc de Charlemagne contre le Danemark provoqueront sans doute les premiers raids massifs des Vikings, donnant naissance à l’ère viking.  

Les épices utilisées sont très variées: cumin, poivre, safran, cardamome, graine de paradis, girofle et muscade, macis, cannelle et laurier pour parfumer l’alimentation viking : céréales (orge, avoine et seigle), viandes, poissons (harengs et morues notamment), légumes, baies, noix et noisettes.

Depuis peu, on trouve dans les magazines féminins un régime qui fait fureur : le régime viking conseillé notamment par Oprah Winfrey (la présentatrice américaine).

 

sel viking | sel fumé danois | sel historique


logo_paiement